L’Observatoire

L’Observatoire régional des métiers (ORM) est un acteur au service de l’action publique régionale dans le champ de l’emploi et de la formation : espace de production, d’animation et d’échanges, il favorise les partenariats entre les experts, acteurs institutionnels, acteurs de terrains et chercheurs, contribue au partage d’informations et à la diffusion d’une expertise commune.

Les missions

Missions

Mutualiser et produire des données

Organisation d’une base régionale emploi-formation de données statistiques fondée sur des conventions de coopération avec les services et organismes producteurs, enrichies de données quantitatives et qualitatives issues d’enquêtes menées par l’observatoire.

Favoriser et animer des réseaux d’acteurs

Organisation et animation de réseaux thématiques et de groupes de travail techniques, accompagnement à l’appropriation de résultats d’observation auprès des décideurs, contribution aux échanges entre différents acteurs institutionnels et aux concertations avec les partenaires sociaux.

Produire et diffuser des savoirs opérationnels

Une expertise adaptée aux attentes de chaque commanditaire allant :

  • de la production de données de cadrage à la formulation de préconisations et d’enjeux de politiques ;
  • de la réalisation de diagnostics à la conduite de véritables évaluations ;
  • de la mobilisation de statistiques publiques à la réalisation d’études ad hoc mobilisant des méthodes d’enquêtes qualitatives et quantitatives ;
  • de la réalisation d’études approfondies à des publications plus synthétiques.

Thématiques de travail

Formation

  • Formation : suivi et analyse de tous les dispositifs, formation initiale comme formation continue, y compris la formation continue des salariés.
  • Parcours : analyse de l’insertion professionnelle des jeunes, mobilités et transitions professionnelles, maintien dans l’emploi.

Emploi

  • Conjoncture : coordination et animation du réseau des experts régionaux de l’analyse conjoncturelle.
  • Observation de l’emploi, des métiers : appréhension de l’évolution des métiers : transformations à l’œuvre, métiers de demain, métiers en tension...
  • Études sectorielles : analyse prospective sur des secteurs à enjeux.
  • Animation et Sports : suivi et analyse thématique, appui méthodologique auprès des acteurs institutionnels de ce champ.
  • Sanitaire et social : analyse des transformations du secteur sanitaire et social et de ses principaux métiers.

De la formation à l’emploi

  • Relation formation-emploi : expertise permettant d’éclairer les liens qui existent entre les formations suivies par les individus et les métiers exercés.

Analyses transversales

  • Territoires : prendre en compte les réalités infrarégionales pour traiter les problématiques locales et donner à voir la réalité des enjeux sur les différents territoires.
  • Égalité femmes-hommes : animation du Réseau régional pour l’égalité entre les femmes et les hommes (RREFH).
  • Handicap : suivi et analyse de l’accès à la formation et à l’emploi des personnes handicapées.

Les différentes collections

Les collections de l’ORM se renouvellent. Plus simples et plus claires, elles garantissent un accès plus rapide aux résultats de ses travaux.

« Grand angle », une étude thématique approfondie.

Cette collection présente les résultats d’une étude traitée en profondeur et mobilisant des sources et des méthodes variées. Un sujet mis en contexte, voire resitué dans une perspective temporelle.

« Point de vue », une question traitée de façon synthétique et opérationnelle.

Analyse problématisée, cette collection répond à une question précise en dégageant des enjeux et des pistes d’action.

« Panorama », un état des lieux chiffré.

Des indicateurs sélectionnés pour décrire au mieux un sujet. Cette collection mobilise les données produites, collectées et analysées depuis 20 ans à l’ORM.

Le conseil scientifique

Le conseil scientifique est chargé de formuler des avis et recommandations sur les fondements méthodologiques des travaux et d’assister l’ORM dans la construction de ses démarches. Il est également consulté lors de la préparation du programme d’activité annuel de l’ORM. Le conseil scientifique est plus largement sollicité lorsque l’ORM est confronté à des opportunités de nouvelles missions, à un élargissement potentiel de ses thématiques de travail, ou à des propositions de projets de la part de ses partenaires.
Il est composé de représentants qualifiés du monde universitaire et de la recherche scientifique, de responsables d’études et de données statistiques. Le président du conseil scientifique est José Rose.

Plaquette de présentation de l’ORM

La méthode de travail

La fonction essentielle de l’Observatoire régional des métiers est l’aide à la décision dans le champ de l’emploi et de la formation. Il s’agit de venir directement en appui des acteurs et décideurs de la région.

L’ORM réalise donc des études ad hoc

en fonction des demandes de ses partenaires. Comme pour l’ensemble des activités développées à l’ORM, il s’agit d’inscrire le processus d’étude dans une perspective de démarche concertée, prenant en considération les besoins et attentes des partenaires, de l’amont (analyse de la demande) à l’aval (restitution de résultats). Cette démarche participative passe notamment par la construction d’un cahier des charges partagé, le montage de comités de pilotage ou de suivi, la restitution de résultats intermédiaires, une réflexion concertée sur les modalités de restitution et d’exploitation des résultats (type de publication, autres modes de valorisation, etc.).

Collecte et production de données quantitatives

Pour cela, l’ORM collecte les données quantitatives disponibles issues de la statistique publique sur tous les champs de la relation emploi-formation (emploi, marché du travail, formation…). Une fois rassemblées, une expertise est à construire avec chaque partenaire afin de connaître précisément le champ couvert par cette source, sa disponibilité sa fréquence de mise à jour, ses limites... Ces différentes modalités sont souvent précisées dans le cadre d’une convention. Ces données alimentent une base unique en région au vu de son contenu, qui permet d’enrichir la réflexion sur les enjeux emploi-formation et de l’objectiver. L’ORM peut aussi produire ses propres données quantitatives, à partir d’enquêtes par exemple.

Production de données qualitatives

L’ORM développe également des approches qualitatives : le plus souvent, elles font appel à la réalisation d’entretiens (entretiens semi-directifs, approches plus ouvertes : récits de vie, etc.) mais d’autres méthodes peuvent être utilisées (organisation de tables rondes, études documentaires, focus group, etc.).

Combinaison des données quantitatives et qualitatives

Approches quantitative et qualitative sont aussi utilement conjuguées : par exemple, une étude qualitative exploratoire (pour identifier des enjeux, des problématiques, etc.) suivie d’une enquête de terrain quantitative ; ou un cadrage statistique donnant lieu, sur les principaux résultats obtenus, à une enquête qualitative pour obtenir des éléments d’analyse des phénomènes observés.

Que cherchez-vous ?
Restez informé
Recevez tous les mois l'actualité de l'ORM en vous abonnant à Inform@il