Les études d’insertion professionnelle des diplômés jeunesse et sports. Réflexion méthodologique sur les travaux existants et les pistes d’amélioration

Rapport d’étude n° 12

novembre 2016 , par Anne-Sophie Dumortier

Très souvent, les enquêtes d’insertion professionnelle sont construites sur un schéma type d’insertion linéaire menant vers un emploi stable et durable (dit emploi « de qualité »). Or, les trajectoires professionnelles sont de moins en moins linéaires. Les phases de changement (phases de « transition professionnelle ») sont aujourd’hui régulières et de plus en plus marquées par des passages par le chômage ou par la formation. Dès lors, l’insertion doit aussi signaler les phases d’entrée et de mobilité sur le marché du travail.

À travers deux enquêtes emblématiques de l’observation de l’insertion dans les métiers de l’animation et du sport (l’enquête Génération du Céreq et les enquêtes LOLF), cette étude a pour ambition de mettre en avant les apports des enquêtes d’insertion mais aussi leurs limites.

L’objectif est ensuite de proposer des pistes améliorations afin d’étendre l’observation vers une analyse plus qualitative permettant de mieux appréhender les parcours d’accès à un emploi stable et durable ou fidèle au désir du professionnel.