Les métiers du numérique : quels besoins en formation et en compétences ?

64 500 personnes travaillent dans les métiers du numérique, soit 3,4 % des emplois en PACA en 2012. Près de 30 000 d’entre elles sont dans le « cœur de métiers » du numérique, soit 1,5 % des emplois en PACA.
En effet, l’ORM propose, sur la base de périmètres déjà existants et en accord avec les acteurs du champ, de distinguer deux catégories de métiers, celle relevant du « cœur de métiers » du numérique et celle relevant des « métiers périphériques » du numérique.

Les 10 métiers « cœur du numérique » :

  • Cadres chargés d’études économiques, financières, commerciales (dont data scientist)
  • Chefs de projets informatiques, responsables informatiques
  • Employés et opérateurs d’exploitation en informatique
  • Ingénieurs et cadres d’administration, maintenance, support et services aux utilisateurs en informatique
  • Ingénieurs et cadres d’étude, recherche et développement en informatique
  • Ingénieurs et cadres spécialistes des télécommunications
  • Techniciens d’étude et de développement en informatique
  • Techniciens de production, d’exploitation en informatique (dont développeur big data)
  • Techniciens d’installation, de maintenance, support et services aux utilisateurs en informatique (dont architecte Cloud, data manager)
  • Techniciens des télécommunications et de l’informatique des réseaux

Les 13 métiers « périphériques » :

  • Agents de maîtrise en maintenance, installation en électricité, électromécanique et électronique
  • Assistants de la publicité, des relations publiques (indépendants ou salariés, dont community manager)
  • Câbleurs qualifiés, bobiniers qualifiés
  • Concepteurs et assistants techniques des arts graphiques, de la mode et de la décoration (indépendants ou salariés)
  • Ingénieurs conseils libéraux en études techniques
  • Ingénieurs et cadres d’étude, recherche et développement en électricité, électronique
  • Ingénieurs et cadres de fabrication en matériel électrique, électronique
  • Ingénieurs et cadres technico-commerciaux en informatique et télécommunications
  • Ingénieurs et cadres technico-commerciaux en matériel électrique ou électronique professionnel
  • Ouvriers des travaux publics en installations électriques et de télécommunication
  • Ouvriers non qualifiés de l’électricité et de l’électronique
  • Techniciens commerciaux et technico-commerciaux, représentants en informatique
  • Techniciens de recherche-développement et des méthodes de fabrication en électricité, électromécanique et électronique

Il n’y a en fait aucune définition universellement admise du domaine du numérique et un grand nombre d’analystes s’accordent à dire que sa définition est complexe. Selon que l’on s’intéresse aux secteurs ou aux métiers, les périmètres retenus par les acteurs du champ seront différents et souvent incomplets.

Les emplois « cœur de métiers » ont connu une forte évolution entre 2007 et 2012 (+ 11 % pour + 2 % tous métiers confondus). Ils comprennent peu de femmes (21 % pour 48 % tous métiers confondus) et une part faible de seniors (18 % pour 29 % tous métiers confondus). 53 % ont un diplôme de niveau bac + 3 et plus (19 % tous métiers confondus).
Ces emplois sont composés à 94 % de contrats sans limite de durée (73 % tous métiers confondus).

Les employeurs, interrogés sur leurs besoins et difficultés, pointent des problèmes d’attractivité et de connaissance des métiers, une forte concurrence nationale et internationale, des besoins en main-d’œuvre difficiles à expliciter et à anticiper, un plébiscite d’ingénieurs, des compétences en matière d’innovation à mutualiser pour les PME / TPE.

Prés de 23 300 personnes suivent des formations préparant aux métiers du numérique (« cœur de métier » et « périphériques »), dont plus de 9 600 sont en dernière année en 2013, soit 7 % des formés de la région. Il existe 280 formations en PACA (15 % des formations de la région). Les deux tiers des formés sont des élèves et des étudiants de la voie scolaire, le tiers restant se répartissant entre apprentissage, contrat de professionnalisation et formation continue des demandeurs d’emploi. 63 % des formés préparent un diplôme de l’enseignement supérieur. On note une forte concentration des formés dans les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes.

Sur les formations, les employeurs mettent plutôt en avant un appareil de formation présent mais à renforcer, une visibilité des formations à développer, un besoin en formation tout au long de la vie et en multi-qualifications, une meilleure prise en compte de l’expertise des acteurs du numérique dans l’élaboration des formations, des formations courtes, modulaires, adaptées aux besoins de l’entreprise.

Voir aussi sur ce thème

Les métiers du numérique en région PACA. Synthèse de l'étude sur les besoins en compétences et en formations
 

novembre 2016

 
Les métiers du numérique en région PACA. Quels besoins en compétences et en formations ?
 

novembre 2016

 

Autres études