Perspectives territoriales, Emplois et qualifications (4e édition)

Outils d’analyse n° 14 - 484 pages

juin 2011 , par Fanny Bremond, Georges Guiraud, Somoudom Inthavong

Cette quatrième version des Perspectives territoriales propose un ensemble d’indicateurs permettant d’identifier les enjeux liés aux qualifications professionnelles sur les zones d’emploi qui couvrent l’espace régional. Le croisement de données statistiques liées à la démographie, à l’économie, à l’emploi, au marché du travail et aux conditions de vie rapportées au détail de l’offre de formation professionnelle initiale et continue constitue une référence utile aux réflexions sur la répartition territoriale et les ajustements de cette offre.
Il est vrai que le découpage du territoire national des zones d’emploi a changé à l’été 2011. Il s’agissait d’actualiser ce maillage à partir d’un critère lié au taux de concentration des personnes résidant et travaillant sur les territoires infrarégionaux. Les pratiques en matière de déplacement domicile – travail ayant fortement évolué ces dernières années, le cœur et les périmètres des zones ont bougé. C’est le cas sur l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la prochaine version des Perspectives territoriales sera calée sur ce nouveau découpage.
Il semblait donc important pour l’ORM de sortir un dernier panorama de ce qui sera désigné dorénavant comme étant les « anciennes zones d’emploi » afin d’adopter un regard rétrospectif sur les dernières évolutions survenues depuis la fin des années quatre-vingt-dix. Cette histoire récente des territoires explique en partie ce qu’ils deviennent aujourd’hui et, au-delà ce qu’est devenu l’espace régional, en sorte qu’il sera intéressant de s’y reporter dans le cadre d’analyses structurelles.
Selon les sources, les statistiques permettent des comparaisons entre 1999 et 2006 ou 2007 et les données concernant les effectifs en formation se réfèrent à l’année scolaire 2008 – 2009, les comparaisons pouvant être faites avec les années précédentes traitées par l’ORM depuis une dizaine d’années.