Professionnalisation des aides à domicile : l’enjeu de l’échange de pratiques - Exemples d’initiatives dans les Alpes-Maritimes

Mémo n° 39 - 4 pages

mars 2008 , par Pierre Lorent

Le rapport du Sénat n° 365 du 12 juillet 2007 préconise de « rapprocher la formation du monde du travail ». L’idée ressurgit fréquemment : il s’agit de favoriser une pédagogie partant des situations de travail, construite sur une réelle alternance entre théorie et pratique. Dans ce contexte, beaucoup d’attentes se focalisent sur les dispositifs d’« accompagnement ». Individuels (bilans de compétences, coaching, accompagnement VAE) ou collectifs (échanges de pratiques), ils ont tous pour objectif d’aider à décrire la pratique et à identifier des axes de progression. Par rapport à des démarches didactiques classiques, ils rencontrent l’intérêt des professionnels, surtout dans le secteur sanitaire et social où les salariés sont demandeurs d’espaces de prise de recul. Parmi les dispositifs existants, les groupes d’échanges de pratiques sont fort appréciés, en particulier dans l’aide à domicile. Mais la mise en place de dispositifs d’accompagnement interroge les politiques publiques en matière de formation : difficultés d’organisation, de prise en charge financière, de suivi et d’évaluation.