Quel avenir pour les métiers de l’industrie en PACA ?

Deux approches permettent d’aborder la notion d’emploi industriel : les secteurs et les métiers. On parlera de secteur de l’industrie et de métiers industriels, tout en sachant que les deux notions ne se recoupent pas forcément. Ainsi, tous les emplois du secteur de l’industrie ne concernent pas que des métiers industriels, comme les métiers liés à la logistique, à la fonction commerciale ou à la gestion. De la même manière, tous les métiers industriels ne s’exercent pas que dans le secteur de l’industrie. Ils peuvent être exercés dans d’autres secteurs tels que la construction, le commerce de gros, ou encore le conseil et assistance et la recherche-développement.

L’emploi industriel peut donc être appréhendé via les secteurs d’activité et l’on estime à 174 000 le nombre d’actifs en emploi dans le secteur de l’industrie en PACA en 2009.
L’emploi industriel peut également être abordé via les métiers, qui, si l’on enlève les métiers transversaux non spécifiques à l’industrie, se centre sur les métiers de la production, la maintenance et l’ingénierie, qui peuvent être exercés dans le secteur de l’industrie, ou non.

En 2009 en PACA, parmi les 1 900 000 actifs en emploi tous métiers confondus, 170 000 exercent un emploi dans les métiers industriels de la production, la maintenance et l’ingénierie, soit 9 % de l’ensemble des actifs en emploi. Parmi ceux-ci, 71 000 travaillent dans le secteur de l’industrie, soit 4 % de l’ensemble des actifs en emploi.
Ces emplois dans les métiers industriels de la production, la maintenance et l’ingénierie sont majoritairement masculins et qualifiés, bénéficiant de conditions d’emploi plutôt favorables. Malgré une perte importante d’effectifs au cours de ces dernières années, certains métiers demeurent recherchés par les entreprises, notamment les techniciens de la maintenance industrielle.

La région PACA est peu industrialisée, le secteur de l’industrie concentrant 9 % des emplois contre 12 % en France en 2012. À l’instar de nombreux pays développés, ce secteur se caractérise par une baisse d’activité mais possède en région une dynamique propre permettant d’atténuer les effets de la crise. En effet, l’absence d’activités traditionnelles en déclin (automobile, textile…) et la présence d’activités plus novatrices (aéronautique, traitement et distribution de l’eau et des déchets, industrie pharmaceutique, énergie et nucléaire…) expliquent la position moins défavorable de la région.

Ainsi, compte tenu de cette structure industrielle spécifique, la région PACA est plutôt bien placée en termes de perspectives de développement pour ses emplois de l’industrie.

Si les industries « traditionnelles » continueraient de perdre des effectifs, en revanche les industries de haute technologie créeraient des emplois. De plus, la présence régionale de fleurons de l’aéronautique/aérospatiale, de la pharmacie, de la gestion de l’eau et de la dépollution et de certains segments de la chimie fine accentue les chances d’une évolution plus favorable qu’en France.

Les objectifs de transition écologique et de développement durable suscitent un « verdissement » des industries traditionnelles. En PACA, l’État, le Conseil régional, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, les chambres consulaires, les pôles de compétitivité et les Prides ont évalué le potentiel de développement des 18 filières industrielles dites « stratégiques » de l’économie verte. Deux axes devraient porter le développement de cette industrie en évolution : la gestion énergétique intelligente des bâtiments et des réseaux, et la valorisation des ressources marines et l’éco-innovation navale. D’autres démarches sont menées par ailleurs : par exemple, une réflexion est en cours portant sur la chimie verte et le captage du CO2 sur le pourtour de l’étang de Berre.

Enfin, les mesures et les aides en faveur d’une réindustrialisation (pacte de compétitivité, crédit impôt recherche…) devraient aider les emplois industriels à mieux se développer.

Voir aussi sur ce thème

Quel avenir pour les métiers de l'industrie ? Questions métiers, n° 6
 

octobre 2014

 

Autres études