Quelles sont les filières de formation professionnelles en PACA ?

En 2013, plus de 75 000 personnes ont préparé une certification professionnelle (inscrite de droit au RNCP) en région Provence – Alpes – Côte d’Azur. Ils étaient 42 400 élèves ou étudiants dans la voie scolaire, 14 300 apprentis, 13 400 demandeurs d’emploi stagiaires de la formation professionnelle ou encore 6 600 signataires d’un contrat de professionnalisation.

Les principales filières de formation diffèrent selon ces voies d’accès à la qualification :

  • au sein de la voie scolaire, les jeunes suivent principalement des formations aux « Fonctions transverses des entreprises et des administrations » (19 % des formés du dispositif) et à la « Santé » (17 %) ;
  • lorsqu’ils sont en apprentissage, ce sont des formations dans le « Bâtiment, travaux publics » (14 %) et dans l’ « Agroalimentaire, alimentation, cuisine » (13 %) qui sont le plus suivies ;
  • trois filières ressortent pour la formation continue des demandeurs d’emploi : les « Fonctions transverses des entreprises et des administrations » (15 %) ; le « Travail social » (14 %) et le « Commerce, vente » (11 %) ;
  • enfin, pour les contrats de professionnalisation, les personnes se positionnent plutôt sur le « Commerce, vente » (29 %) et les « Fonctions transverses des entreprises et des administrations » (21 %).

Quelle que soit la voie d’accès à la qualification, les effectifs inscrits ont baissé depuis 2011 : – 25 % pour les contrats de professionnalisation, – 9 % dans la voie scolaire, – 6 % en formation continue des demandeurs d’emploi et – 3 % en apprentissage.

Sur cette période, les évolutions varient selon les filières régionales de formation, mais pour deux d’entre elles, on constate une baisse quelle que soit la voie d’accès à la qualification. Ce sont les filières de « Transports, logistique » et « Finances, banque, assurances et immobilier ». Dix filières présentent une baisse des effectifs dans trois dispositifs sur quatre, comme par exemple « Commerce, vente » ou « Fonctions transverses des entreprises et des administrations ».

Femmes et hommes ne s’orientent pas vers les mêmes filières de formation. Certaines filières de formation sont très féminisées, c’est le cas des filières du « Travail social », de « Coiffure, esthétique » (plus de 80 %) et de « Finances, banque, assurances et immobilier ». À l’inverse, très peu de femmes se forment dans les filières du domaine de la production (maximum 15 %) : « Bâtiment, travaux publics », « Moteurs et mécanique auto », « Fonctions transversales de la production » ou encore « Formations industrielles ».

Au sein de la formation continue des demandeurs d’emploi et des contrats de professionnalisation, certaines filières se féminisent sensiblement entre 2011 et 2013. Cela concerne les filières « Santé », où désormais les femmes sont majoritaires et « Communication, information et culture », dans le cadre de la formation continue des demandeurs d’emploi ; ainsi que dans les filières « Agroalimentaire, alimentation, cuisine » et « Travail social » au sein des contrats de professionnalisation.

Voir aussi sur ce thème

Cartographie des effectifs en formation professionnelle en PACA
 

février 2016

Autres études