Provence - Alpes - Côte d’Azur

Afficher la liste des thématiques

Chômage, pauvreté, jeunes non insérés : des difficultés sociales très présentes en région

Sur les trente dernières années, la région Provence - Alpes - Côte d’Azur a connu une progression démographique plus marquée que celle de la France métropolitaine. Mais, depuis quelques temps, son rythme de croissance ralentit du fait d’une baisse de la natalité. Très attractive pour les retraités, la région se caractérise aussi par une part importante de personnes âgées de 65 ans et plus.
Du côté de la jeunesse, on notera la part plus importante des 15-24 ans qui ne sont ni en emploi, ni en études (c’est-à-dire considérés comme "non insérés"), cette situation concernant près d’un jeune sur cinq sur le territoire. Globalement, la population régionale présente des taux d’activité et d’emploi moins élevés qu’au plan national. Autre caractéristique marquante de la région : son taux de pauvreté, nettement supérieur au taux national.
L’économie régionale, davantage encore qu’en France métropolitaine, est portée par un tissu constitué d’établissements sans salariés et de très petites entreprises de moins de 10 salariés. Cette économie reste très majoritairement tournée vers les activités de services, et plus particulièrement les services à la population du territoire (économie présentielle), le premier secteur d’emploi salarié étant celui du commerce, réparation automobile. Parallèlement, la part des emplois industriels est sensiblement plus restreinte en région qu’en France métropolitaine. Toutefois, les pertes d’emplois salariés dans l’industrie suite à la crise de 2008 se sont avérées moins importantes qu’au plan national, alors qu’elles ont particulièrement touché la construction. Ceci est dû aux types d’industrie présents en région, moins impactés par la crise (industrie de pointe en aéronautique, chimie...).
L’emploi régional, qui connaît une hausse continue et plus marquée qu’en France métropolitaine depuis ces 10 dernières années, se caractérise notamment par une part plus importante de non-salariés. Ainsi, la catégorie socioprofessionnelle des artisans, commerçants et chefs d’entreprise est surreprésentée parmi les actifs en emploi de la région.
Provence - Alpes - Côte d’Azur se caractérise également par son taux de chômage élevé, toujours supérieur au taux national malgré sa baisse amorcée, comme en France, depuis 2015. La part des demandeurs d’emploi de longue durée est en revanche semblable à celle de la France.

Des effectifs d’élèves et étudiants en hausse dans la région

La région connaît une hausse du nombre de jeunes en formation initiale (enseignement secondaire et supérieur) sur la période récente, avec toutefois des tendances différenciées entre les élèves et étudiants de la voie scolaire qui augmentent, et les apprentis, dont les effectifs stagnent. Dans l’enseignement secondaire professionnel, les premières filières de formation préparées par la voie scolaire sont celles de la santé et du travail social, alors qu’il s’agit plutôt de l’agroalimentaire, alimentation, cuisine et du bâtiment, travaux publics en apprentissage. L’enseignement supérieur est avant tout tourné vers des formations aux fonctions transverses des entreprises et des administrations, y compris pour les apprentis.
Du côté de la formation continue des demandeurs d’emploi, un tiers des entrées en formation ont pour but l’acquisition d’une certification, comme au niveau national. La région se distingue toutefois par une moindre part de formations visant la mobilisation et l’aide au projet professionnel, et davantage de formations visant le perfectionnement et l’élargissement des compétences. Les certifications préparées dans le cadre de la commande publique s’apparentent majoritairement à des niveaux CAP-BEP ou à des CQP, habilitations. Elles relèvent en premier lieu de la filière transports, logistique. À l’inverse, les formations préparées par le biais d’un contrat de professionnalisation visent très majoritairement des niveaux supérieurs au bac et en priorité dans les filières du commerce, vente ou des fonctions transverses des entreprises et des administrations.